Voici bien longtemps que je n’avais pas posté sur mon blog. Au détour du net, je suis tombé sur une petite contribution qui a retenu mon attention. Il s’agit du projet OpenMediaVault (OMV). Développé de zéro par Volker (développeur FreeNAS&Debian) sous Debian Squeeze.

Voici les principales fonctions :

  • Debian Linux (Squeeze) OS
  • Web based administration
  • S.M.A.R.T. monitoring + email notification
  • Watchdog
  • HDD power management (APM/AAM)
  • EXT3/EXT4/XFS/JFS filesystem support
  • Software RAID JBOD/0/1/5/6 (mdadm) + email notification
  • LVM
  • Share management + ACL support
  • SNMP (v1/2c/3) (read-only)
  • SSH
  • FTP
  • TFTP
  • NFS
  • SMB/CIFS
  • Bittorrent client
  • DAAP client
  • NTP
  • UPS
  • AFP

Première impression

Au premier abord, l’interface ressemble au projet FreeNAS portée sous Debian Squeeze, légèrement dépouillée (et c’est pas plus mal). Un système de mises à jours automatique et surtout un système de plugins vient compléter le tout.
L’interface n’est pas surchargée et réagit plutôt bien, le tout installé sur une Debian Squeeze qui reste pleinement fonctionnelle, car l’interface n’est pas si intrusive sur les fichiers de configurations. J’ai testé de long en large et n’ai pas rencontré de bug majeur, je tiens à saluer la finition du portage. Le projet se veut une distribution NAS grand public, il est vrai que l’usage professionnel n’est peut-être pas pour tout de suite (dommage), mais il ne manque pas grand chose, à surveiller donc.

 

Gestion des volumes et RAID

La gestion physique est plutôt complète : support de l’état S.M.A.R.T, gestion de l’énergie, gestion du cache… Bref, des options en pagaille et bien sympathiques. La configuration du RAID reste simple et suffisamment complète, on peut facilement configurer sous RAID, ajouter un Spare ou ajouter un disque au RAID… Il manque LVM pour que notre bonheur soit parfait (qui est en cours de développement).

 

Compte utilisateur et groupe / Partage

Comme le reste, la configuration des utilisateurs et groupes est d’une simplicité déconcertante. Une fois configuré, il nous suffit de spécifier un point de partage avec les autorisations souhaitées.

Les services

Une fois les points de partages en place, nous pouvons les utiliser dans divers services. Comme par exemple le service SMB/CIFS, AFP, FTP… On retrouve dans chaque rubrique, une page de configuration principale, puis une page de configuration de point de partage. Bref, j’aime, je trouve cette présentation d’une grande simplicité par rapport à FreeNas, où j’avoue n’avoir pas accroché. Un petit détail qui a son importance, dans chaque services, on peut surcharger la configuration via un champ « Options extra » ce qui permet une configuration aux petits oignons.

Conclusion

Un projet jeune, qui avance plutôt bien, bien que le développeur soit seul (d’après le page Team). Je retiens que l’interface reste peu intrusive, et que beaucoup de variables sont personnalisables. De plus, un projet de plugins a vu le jour http://code.google.com/p/omv-plugins/ (à voir).

Bref le mieux est encore de tester par vous même ;)

Taggé sur :                

Laisser un commentaire